Meagan Duhamel et Eric Radford 3es après le programme court chez les couples

Les trois couples canadiens sont qualifiés pour le programme libre

Les Canadiens Meagan Duhamel et Eric Radford sont en bonne position pour aspirer à une médaille dans la compétition des couples en patinage artistique aux Jeux olympiques de Pyeongchang. Les champions du monde en 2015 et 2016 ont pris le 3e rang du programme court, mercredi, au Palais des glaces de Gangneung.

Sur l’air de With or Without You, ils ont commencé leur performance en atterrissant avec succès, quoiqu’avec un certain décalage, le triple lutz côte à côte, leur élément signature. 

Les vétérans canadiens, 7es aux Jeux olympiques de Sotchi, ont offert «un patinage bien posé, avec des gestes calmes, précis», dans les mots du commentateur Alain Goldberg. 

[VIDÉO] Les commentaires de Meagan Duhamel et Eric Radford

«Nous étions un peu tendus sur la glace aujourd'hui, a admis Meagan Duhamel, mais nous sommes tellement prêts grâce à notre entraînement que nous avons quand même pu exécuter tous les éléments. Aujourd’hui, j’ai ressenti l’émotion de ce programme plus que jamais cette saison.» 

Duhamel et Radford ont obtenu 76,82 points, seulement 0,23 de plus que les patineurs au 4e rang, les Allemands Aljona Savchenko et Bruno Massot (76,59). Ces derniers avaient annoncé longtemps avant les Jeux de Pyeongchang qu'ils visaient l'or, mais ont connu des difficultés coûteuses dans les sauts côte à côte.

Les champions du monde en titre, les Chinois Sui Wenjing et Han Cong, ont pris l'avance avec une grande performance qui leur a valu 82,39 points. Les athlètes olympiques de Russie Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov les talonnent après avoir amassé 81,68 points grâce à une prestation classique et impeccable. 

[VIDÉO] Les Chinois Sui Wenjing et Han Cong en tête

Baptême olympique réussi pour Séguin et Bilodeau

Le couple québécois formé de Julianne Séguin et Charlie Bilodeau a foulé la glace olympique pour la toute première fois de sa jeune carrière.

Séguin, 22 ans, et Bilodeau, 25 ans, ont offert un programme «en pleine maîtrise», selon le commentateur Alain Goldberg, mis à part un toucher de la main à l’atterrissage du triple lutz lancé. Leur pointage de 67,52 leur a permis de prendre le 12e rang. Rappelons que les 16 meilleurs couples seront du programme libre.

[VIDÉO] Julianne Séguin et Charlie Bilodeau ont obtenu leur meilleur pointage de la saison lors du programme court

«Je crois que c’était l'une de nos meilleures [performances]», a déclaré Séguin à sa sortie de la patinoire.

«On se sent légers comme tout, a renchéri son partenaire. On sent maintenant la pression derrière nous. On essaie de patiner avec notre coeur, de créer un moment [sur la glace] entre Julianne et moi.» 

Moore-Towers et Marinaro aussi de la finale

Les autres Canadiens, Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro, ont eux aussi reçu leur laissez-passer pour le programme libre avec une performance de 65,68 points, bonne pour le 13e rang.

Si c’était la première fois que Marinaro participait aux Jeux olympiques, c’était un second départ pour sa partenaire, qui avait terminé 5e aux Jeux de Sotchi en 2014 avec son partenaire d’alors, Dylan Moscovitch.

[VIDÉO] Le programme court de Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro, qui seront de la finale

Leur performance au programme court sur la pièce Sweet Dreams interprétée par Térez Montcalm a été entachée par une erreur dans les sauts côte à côte, «une erreur coûteuse pour ce qui était autrement une belle performance», a dit Alain Goldberg. 

Les patineurs nord-coréens passent en finale

Les patineurs de la Corée du Nord Ryom Tae-ok et Kim Ju-sik, qui se sont entraînés à Montréal l'été dernier, se sont taillé une place en finale avec une performance sans faute, pour laquelle les juges leur ont accordé 69,40 points, bons pour le 11e rang.

[VIDÉO] Le couple de patineurs nord-coréens sur la patinoire du Palais des glaces de Gangneung, aux Jeux olympiques de Pyeongchang

La foule du Palais des glaces de Gangneung a réservé un accueil chaleureux au couple nord-coréen, tout comme les dizaines de meneuses de claque de son pays installées dans les gradins. 

[VIDÉO] Le compte rendu de Jacinthe Taillon et Alain Goldberg

Diffusions