La famille St-Gelais ébranlée à Pyeongchang

La famille St-Gelais ébranlée à Pyeongchang

Marianne St-Gelais au 500m

Les proches de Marianne St-Gelais ont peine à s’expliquer sa disqualification en quarts de finale du 500 m de courte piste.

Dans la première vague de la journée, la patineuse de vitesse a joué du coude dans les premiers mètres.

En voulant poser sa main sur la glace au début d’un virage, elle a vu la Néerlandaise Yara van Kerkhof chuter derrière elle. Elle a ensuite été exclue.

Francine Privé a réconforté sa fille dans les gradins pour évacuer les émotions accumulées après ce début de course cauchemardesque.

«On n’a jamais vu ça. On ne comprend absolument rien. On a consolé Marianne, elle semble avoir surmonté ça», a-t-elle raconté en entrevue à l’émission Y’a des matins.

St-Gelais sera de retour sur la glace et aura l’occasion de se reprendre aux 1000, 1500 et relais 3000m.

«Marianne est faite forte et la page est déjà tournée. Elle va passer à autre chose», prévient Francine Privé.

L’athlète félicinoise pourra compter sur le soutien de sa famille, qui restera auprès d’elle en Corée. Lors des Jeux de Sotchi, elle n’avait pas réussi à décrocher de médaille en solo.

Diffusions